Intervention du professeur A´ssani